Les origines du yoga

Le yoga s’est développé en Inde, 3000 ans avant JC sous différentes formes de pratiques spirituelles.

Il y a 2000 ans un homme appelé Patanjali fournit la première explication écrite et exhaustive des pratiques du yoga dans un traité nommé Yoga-sûtra. Yoga en Sanskrit (un des plus vieux langages du monde) signifie « s’accoupler », « s’unir » ou encore « s’assembler ». C’est une science ancienne qui cherche à apporter l’équilibre au corps, à l’esprit et à l’ame. Le yoga est aussi un voyage à la découverte de soi. (source: Wikipedia)

Les origines du yoga

bikram

Attention : transpiration. Forme très populaire du yoga outre atlantique depuis les années 70, c’est une synthèse du hatha yoga créé par Bikram Choudhury, qui se pratique dans une salle chauffée et humide, à 40,6 C et ~40% d’humidité, souvent tapissée de moquette. C’est un enchaînement de 26 poses, toujours les mêmes, et deux exercices respiratoires.
Pratique très physique, voire athlétique, elle s’avère aussi thérapeutique. Nombre de pratiquants apprecient la souplesse supplementaire apportée par la chaleur et estiment que cela évite de se blesser aux articulations. Il est nécessaire d’effectuer au moins trois séances pour commencer à trouver du plaisir et ressentir les bénéfices du Bikram Yoga.
Il est recommandé de porter des vêtements techniques et d’éviter le coton qui retient la transpiration et rendrait la pratique désagreable. Ne vous étonnez pas si certains ne portent presque rien.

hatha

Pratique « classique » du yoga, elle vise la perfection corporelle comme moyen d’accès à la libération spirituelle. Populaire en occident, son développement se base sur la recherche d’un mieux-être individuel et sur le rapport à l’autre.
Alliant l’enchaînement plus ou moins lent des postures avec une maitrise de sa respiration, le pranayama, le hatha yoga est plébiscité par les débutants. On y retrouve les postures de bases pour quasiment toutes les autres pratiques de yoga. Ses bienfaits reposent sur la juxtaposition d’opposés complémentaires comme mouvement/immobilité, inspiration/expiration, résistance/lâcher-prise.
Federation Francaise de Hatha Yoga

iyengar

Forme de yoga développée par BKS Iyengar, sa pratique décortique les différentes postures, asanas, pour se concentrer sur la parfaite exécution des alignements et la maîtrise de la respiration pranayama. Excellente pour les débutants tout comme les confirmés, la pratique peut s’adapter au niveau de chacun. L’emploi d’accessoires ou de supports (sangles, chaise, couvertures…) aide à une progression graduelle, à une amélioration de la précision des postures et à une protection en cas de reprise suite à une blessure.
Association française de yoga iyengar

kundalini

C’est la forme la plus spirituelle du yoga enseigné en occident. Ancestrale, sa pratique s’est développée en Europe et aux Etats-Unis grâce à l’association 3HO créée en 1969 par Yogi Bhajan, qui dispose aujourd’hui d’un siège au Conseil Economique et Social à l’ONU. Centré sur un travail de posture et de respiration, la pratique vise à libérer et maitriser l’énergie de la colonne vertébrale. Son utilité publique fut reconnue puisque que cette pratique s’avère efficace pour se débarrasser de certaines dépendances. Cette pratique est très différente des autres et elle peut inclure des danses, des chants et certains ne la pratiquent qu’en blanc.
http://www.3ho.org
Federationfrancaise de yoga kundalini

ashtanga vinyasa

Pratique physique et dynamique, synchronisée avec la respiration Ujjayi, uniquement par le nez ; elle se compose de l’enchainement de poses ou asanas dont la séquence reste identique. Les postures de fin de cours sont adaptées au niveau et la forme de l’élève. Yoga tonique, sa pratique apporte des bienfaits physiques comme l’amélioration de la posture, ou l’évacuation des toxines par la transpiration, et des bienfaits psychiques comme la détente de l’esprit par la concentration sur la respiration et l’instant présent. Vrai lâcher-prise, il ne faut pas s’arrêter à un seul essai si vous n’accrochez par tout de suite et essayer avec un autre professeur avant de conclure que le ashtanga vinyasa n’est pas pour vous. Le rythme change d’un professeur à l’autre. Pensez à mettre des vêtements qui évacuent facilement la sueur et moulant afin que le professeur puisse évaluer vos alignements dans les postures.